Le royaume saoudien délivre des visas électroniques pour booster son secteur touristique !

arabie saoudite

À partir du 27 septembre 2019, pour la première fois, l’Arabie Saoudite propose aux voyageurs un visa touristique électronique.  Le royaume ouvre ses portes aux vacanciers du monde dans l’objectif de diversifier ses ressources, pour l’heure complètement dépendantes du pétrole. 

L’Arabie Saoudite a annoncé vendredi 27 septembre 2019, qu’elle allait octroyer pour la première fois des visas touristique électronique. En effet, jusqu’à présent, le royaume ultra conservateur ne délivrait de visa qu’aux pèlerins musulmans (voyageant vers les sites sacrés de La Mecque et Médine), aux travailleurs expatriés, ainsi qu’aux voyageurs d’affaires et à ceux qui disposent de visas spéciaux. Et depuis peu, aux spectateurs de rencontres sportives ou d’événements culturels. Riyad à opté pour un système de visa électronique dont la demande se fera en ligne. 

La mise en place de ce nouveau produit touristique s’accompagne, heureusement, d’un assouplissement du code vestimentaire pour les femmes étrangères et leur permettre de se promener sans porter l’abaya, la robe traditionnelle obligatoire en public pour les Saoudiennes. Toutefois, les visiteuses étrangères devront porter des « vêtements pudiques » a déclaré Ahmed Al-Khateeb, directeur du tourisme. 

Vers le développement du secteur touristique

Le développement du secteur touristique du royaume est l’un des principaux axes du programme de réforme « Vision 2030 » du prince héritier Mohammed Ben Salman (« MBS ») qui vise à préparer la plus grande économie arabe à une ère post-pétrolière. Le pays entend ainsi augmenter le nombre de touristes qui visitent le royaume et les revenus générés par le secteur à 46,6 milliards dollars en 2020, au lieu de 27,9 milliards en 2015. 

Pour cela, le royaume a annoncé un projet de plusieurs milliards de dollars pour transformer 50 îles et autres sites vierges de la mer Rouge en stations balnéaires de luxe. Le pays développe également des sites archéologiques comme Madain Saleh, qui abrite des tombes en grès de la même civilisation que celle qui a construit la célèbre cité antique jordanienne de Petra.

Quelles sont les conditions d’obtention ?

Une liste d’une cinquantaine de pays a été dévoilée. Dans un premier temps, seuls les ressortissants de ces pays pourront déposer une demande d’e-visa pour l’Arabie Saoudite. Il s’agit notamment des pays membre de l’espace Schengen (y compris France, Belgique, Suisse), les Etats-Unis, le Japon et l’Afrique du Sud, auxquels s’ajouteront de nouveaux bénéficiaires en 2020.

Comme dans la grande majorité des pays, pour déposer une demande et obtenir leur visa ces ressortissants devront impérativement être en possession d’un passeport dont la validité sera d’au moins 6 mois à compter de la date d’entrée en Arabie Saoudite. Ce e-Visa, permettra donc aux voyageurs de visiter ce pays et découvrir ses trésors dont les cinq sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Les points d’entrée autorisée sont : l’aéroport international King Khaled de Riyadh, l’aéroport King Abdulaziz de Djeddah, l’aéroport King Fahd de Dammam, la chaussée du roi Fahd Causeway, l’aéroport Prince Muhammad Bin Abdulaziz de Médine et la frontière terrestre d’Al-Batha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *